nettoyage toiture tuile beton

Pour un nettoyage toiture, il existe plusieurs méthodes faciles et efficaces comme un nettoyage toiture rapide, un nettoyage toiture au karcher, un nettoyage toiture à la javel et la pose de fils de cuivre. Ces solutions sont toutes très efficaces, mais laquelle d’entre elle est la mieux adaptée à une toiture tuile béton. Pour pouvoir répondre à cette question, nous allons détailler les solutions une à une dans le développement de cet article. Le nettoyage toiture rapide Le nettoyage toiture rapide est la solution souvent choisie par ceux qui ont un budget minimum. Elle est la moins onéreuse de toutes du fait qu’elle ne demande que l’utilisation d’une brosse et d’un produit d’entretien. En revanche, cette technique est plus ou moins longue en fonction de l’état de la toiture. En effet, si les mousses sont incrustées, le nettoyage demande un frottement assez fort pour les faire disparaître. Qui plus est, pour le produit d’entretien, il est indispensable de bien le choisir, car certains peuvent abîmer le revêtement. Le nettoyage toiture au Karcher Le nettoyage toiture au Karcher est un nettoyage toiture à haute pression. Il consiste de ce fait à nettoyer la toiture via un nettoyeur à haute pression. Cette technique est la plus recommandée pour enlever les traces les plus tenaces. Cependant, son utilisation demande une très grande précaution, car le jet risquera d’altérer la toiture et abîmer le revêtement. À cet effet, le nettoyage à haute pression est à éviter pour ceux qui ont une toiture en tuiles de terre cuite ou en ardoises. Il est surtout déconseillé pour les tuiles béton, puis que la puissance du jet risquera de les décroûter et de rendre poreuses les tuiles. Le nettoyage toiture à la javel Le nettoyage toiture à la javel est comme son nom le définit, une solution de nettoyage utilisant de l’eau de javel. Cette eau est à la base un désinfectant et un décolorant puissant. Ainsi, sur une toiture, l’eau de javel est très efficace pour supprimer les traces les plus tenaces. Seulement, comme le nettoyage toiture au Karcher, le nettoyage toiture à la javel est aussi déconseillé pour les toitures en tuiles béton. Seulement, comme le nettoyage toiture au Karcher, le nettoyage toiture à la javel est aussi déconseillé pour les toitures en tuiles béton. Puis, l’eau de javel va blanchir les tuiles. La pose de fils de cuivre La pose de fils de cuivre est la technique de nettoyage toiture la moins répandue. En revanche, cette méthode est très efficace. Elle permet de lutter contre l’apparition des mousses et ne demande que la mise en place des fils au sommet du toit et sur les rebords. Néanmoins, cette solution ne convient pas à toutes les toitures en zinc. Ces dernières ne doivent pas être mises au contact du cuivre. Quelle solution de nettoyage toiture pour une toiture tuile en béton ? Après avoir détaillé une à une les solutions de nettoyage existantes, on va maintenant essayer de tirer une conclusion. Quelle solution de nettoyage corresponde à une toiture tuile en béton ? Eh bien, la réponse est simple. Comme le nettoyage à haute pression et le nettoyage à la javel ne peuvent pas lui correspondre, nous vous suggérons la quatrième méthode, c’est-à-dire, la pose de fils de cuivre. Sinon, misez sur l’application d’un anti-mousse au pulvérisateur, suivi d’un brossage manuel.

Quel chauffage pour une maison ancienne ?

Vous avez une maison ancienne ou vous souhaitez en investir pour une raison personnelle ? Une telle construction nécessite une amélioration au niveau de sa performance énergétique. Il se peut qu’elle ne respecte pas la réglementation RT 2012. Face à cette situation, vous devez réfléchir sur le système de chauffage de votre logement. Mais quel chauffage pour une maison ancienne ? De bonnes raisons de bien choisir le chauffage de sa maison ancienne Une maison ancienne est souvent construite suivant les normes de construction de son époque. Aussi, il se peut qu’il ne respecte pas les normes actuelles surtout les RT 2O12. En se référant à cette analyse, votre maison ancienne peut être faible en isolation et que son confort thermique laisse à désirer. Pour cela, elle nécessite un bon système de chauffage. Il faut que votre chauffage soit en mesure de fournir une température ambiante à votre maison ancienne. De ce fait, pensez à sa performance. Sachez que tous les appareils de chauffage ne sont pas identiques. Certains modèles sont plus performants tandis que d’autres ne le sont pas. Ensuite, une maison ancienne se montre originale. Lors de sa rénovation, vous pouvez améliorer son design authentique. Pour cela, choisissez un système de chauffage qui rime avec le confort de votre vieille maison. Un poêle à bois pour une maison ancienne Il existe une large gamme de chauffages sur le marché. Si vous souhaitez équiper votre maison ancienne d’un chauffage adapté à son architecture et à son exigence en confort thermique, il est recommandé d’investir dans un poêle à bois. D’abord, le poêle à bois est durable. Celui-ci peut vous accompagner aux fils des ans. Et comme vous n’allez pas tout le temps rénover votre habitation, cet appareil convient bien à une maison ancienne. Celui-ci est également performant. Il offre un rendement de chauffe satisfaisant allant jusqu’à 80 %. C’est idéal pour une maison ancienne où la performance thermique laisse à désirer. En plus, le poêle à bois est économique. Il vous permet de faire des économies sur votre facture de chauffage. Pour cause, l’appareil est autonome. Le bois suffit à lui seul pour faire fonctionner votre poêle à bois. Or, le bois est le combustible le moins cher du marché. Enfin et non le moindre, ce système de chauffage se démarque par son design authentique. Le poêle à bois apporte sûrement un réel caché à votre maison ancienne. Bref, optez pour un poêle à bois pour votre maison ancienne.

quand nettoyer toiture ardoise

Le toit est une partie importante de notre maison, et il est essentiel que nous choisissions ce qui se fait de mieux en termes de matériaux pour faire sa fabrication. L’ardoise est un des matériaux largement utilisés en raison des différents avantages de celle-ci, cependant il n’est pas exclus de faire un nettoyage de votre toit en ardoise de manière périodique. Introduction au toit en ardoise On choisit l’ardoise pour la construction de toiture pour différentes raisons, mais la raison principale est le fait qu’il s’agit d’un des matériaux les plus résistants et durables qu’on puisse utiliser pour un toit. Il se trouve des toitures en ardoise qui ont duré pendant plus de cent ans sans qu’il n’ait jamais été nécessaire de procéder au moindre travail d’entretien. On peut également évoquer son attrait esthétique, car c’est un type de matériau qui permet un rendement visuel intéressant. Une toiture en ardoise possède une couleur spécifique qui est facilement reconnaissable, et elle est du meilleur des effets sur un toit. L’un des points forts en est son uniformité, ses tons de couleurs sobres et son opacité, ce qui fait qu’elle pourra aisément se marier avec quasiment n’importe quelle structure de maison. Une fois que votre toiture en ardoise sera mise en place, vous pouvez être sûr qu’elle pourra durer longtemps, à moins qu’un souci comme une chute d’arbre sur votre toit ne se produise. Aussi, il faut évoquer le fait qu’un toit en ardoise est assez onéreux. Le nettoyage d’un toit en ardoise Comme tout type de toiture, il sera nécessaire à un moment ou à un autre de procéder au nettoyage de votre toiture en ardoise. Cependant, suivant que le toit soit plus ou moins incliné, il y a des chances que cette procédure de nettoyage ne demande pas trop de travail. Par exemple, si un toit est largement incliné, les saletés n’auront pas le temps de s’y accrocher, et à la place, elles se mettront simplement à glisser dessus. C’est une toute autre histoire si votre toiture est du type plat ou presque, soit les toits sur lesquels on peut aisément se déplacer au cours des opérations d’entretien tout en encourant le minimum de danger. Dans tous les cas, il est requis de voir dans quel état se trouve la propreté de votre toiture en ardoise au moins une fois par an. Dans le meilleur des cas, il vous suffira juste de faire un brin de nettoyage. Comment nettoyer un toit en ardoise ? La méthode la plus simple et la plus efficace pour nettoyer votre toiture est certainement l’utilisation d’eau à haute pression. Pour ce faire, il vous est possible d’utiliser des outils du style karcher, qui vous permettra de projeter de l’eau de manière puissante, et d’ainsi facilement retirer la saleté présente sur le toit, même celle qui tient le plus en place. Il est conseillé d’utiliser des produits comme l’eau savonneuse pour nettoyer convenablement votre toiture, et s’il y a de la mousse végétale, vous devrez utiliser un produit spécial pour la retirer de là où elle se trouve.

isolation cave

La cave d’une maison peut être aménagée afin de transformer la pièce à un lieu de vie. Bénéficiant d’un emplacement sous le sol des habitations, votre cave doit faire l’objet d’un projet d’isolation. Isoler une cave est nécessaire pour plusieurs raisons : confort du lieu, économie d’énergie, etc. dans cet article, nous allons parler de l’isolation d’une cave. Pourquoi isoler la cave d’une maison ? Tout d’abord, qu’est-ce qu’une cave ? C’est une pièce qui se trouve en dessous du sol de la maison. Elle peut être partielle ou est totale c’est-à-dire lorsqu’elle occupe toute la surface du sous-sol. Avoir une cave est une chance puisqu’elle peut vous servir à grande chose. Celle-ci peut être aménagée pour devenir stocker des objets jugés inutiles au quotidien. La cave vous aide ainsi à mettre de l’ordre dans votre habitation. Mais la cave peut aussi être transformée à un espace de vie à part entière. Vous pouvez l’aménager pour servir d’un bureau. Vous pouvez également aménager votre cave pour la transformer à une chambre à coucher. Dans cette optique, vous devez l’isoler pour que la température de votre sous-sol soit viable en été comme en hiver. Le but de l’isolation de la cave repose ici sur l’amélioration du confort du lieu. Ensuite, isoler la cave de sa maison est synonyme d’économie d’énergie. En effet, lorsque la cave est trop froide, l’air va passer par le sol et rend par la suite la pièce de la maison très froide. Cette situation risque d’augmenter votre consommation énergétique. Pour cause, vous êtes obligé de mettre votre appareil de chauffage en mode « pleine énergie ». En créant une barrière isolante entre votre sous-sol et votre pièce à vivre, vous arriverez à supprimer des ponts thermiques. Quel isolant choisir pour sa cave ? Le choix de votre isolant pour cave est important puisqu’il y va du confort de votre sous-sol, de la pièce de votre habitation et de votre consommation d’énergie. Le choix dépend de votre budget et surtout de vos besoins. Si vous cherchez la simplicité, un isolant cave de type polystyrène extrudé fera l’affaire. Cet isolant est facile à installer. En effet, ce matériau se démarque pour sa légèreté. Ce qui rend sa pose aisée. Cependant, le polystyrène extrudé est peu esthétique et sa pose requiert également une colle spécifique. Pour ce faire, il est recommandé de bien nettoyer la surface à isoler avant la pose de l’isolant. Il faut ensuite ajuster les plaques du polystyrène pour éviter la fuite d’air. Mais si vous souhaitez isoler votre cave tout en améliorant l’aspect visuel de l’espace, il est conseillé d’isoler la cave de la laine de verre ou de la laine de roche. Vous pouvez ensuite l’équiper d’un luminaire afin d’optimiser davantage le confort de la surface. Enfin, n’oubliez pas d’isoler les murs, le sol ainsi que le plafond lorsque le projet d’isolation a pour but d’un aménagement. Si vous souhaitez savoir comment poser isolation intérieure, cet article pourrait bien vous intéresser. comment poser isolation intérieure

Rénovation : pourquoi choisir l’électricité pour se chauffer ?

Comme de nombreux particuliers, vous envisagez de rénover votre habitation ? Comme vous le savez certainement, la rénovation d’un logement implique plusieurs travaux. D’ailleurs, la question du chauffage doit être pensée lors de la rénovation. Pour quelle énergie deviez-vous miser pour votre chauffage ? Et si vous optez pour l’électricité ? Les avantages du chauffage électrique En choisissant l’électricité pour vous chauffer, vous aurez l’embarras de choix avant tout. Puisque plusieurs solutions sont proposées aujourd’hui, une chose est certaine : vous ne manquerez pas de trouver celles qui répondent au mieux à vos attentes et votre budget. En plus de cela, sachez que le chauffage électrique se montre flexible, donc s’adapte plus facilement. Lors de la rénovation, il vous permet d’équiper votre logement étape par étape. Et s’il y a un détail qu’il ne faut pas oublier, c’est que vous pouvez remplacer n’importe quel système de chauffage par un chauffage électrique. Peu importe votre choix, rassurez-vous l’installation d’un appareil de chauffage électrique n’implique pas de gros travaux. Il y aura moins de contraintes, ce qui reste également un avantage indéniable lors de la rénovation. Choisir l’électricité pour se chauffer ? C’est également opter pour la praticité. Avec un appareil de chauffage électrique, vous n’avez pas à vous casser la tête pour le combustible (achat, stockage, etc.). Pour lancer le chauffage, vous devez tout simplement brancher votre appareil et le tour est joué ! D’ailleurs, vous ne payez l’électricité qu’après consommation. Dernier avantage, mais non le moindre, un appareil de chauffage électrique requiert moins d’entretien (vous n’avez pas à penser aux ramonages, comme c’est le cas avec un poêle à bois par exemple). Dans la majorité des cas, l’entretien se résume à un nettoyage et au dépoussiérage de l’appareil. Utiliser un appareil de chauffage électrique, tout en réduisant sa facture énergétique, c’est possible ! Beaucoup de particuliers hésitent à choisir le chauffage électrique de peur de devoir payer une facture salée. Toutefois, l’utilisation d’un appareil de chauffage électrique ne rime pas forcément avec une hausse de la facture énergétique. En effet, puisque l’heure est aujourd’hui à l’efficacité énergétique, les fabricants mettent tout en œuvre aujourd’hui pour proposer des solutions alliant à la fois performance et économie d’énergie. Les appareils de chauffage électriques nouvelle génération vous permettent de régler la température avec une très grande précision, mais aussi d’adapter le chauffage en fonction de vos besoins, de votre rythme de vie et donc en temps réel. Tout cela vous permet de réduire durablement votre facture de chauffage. Et la question écologique dans tout ça ? Comme évoqués précédemment, les appareils électriques dernière génération sont moins énergivores. Leur utilisation limitera bien entendu les impacts environnementaux. Toujours concernant la question écologique, n’oubliez pas que désormais on parle également d’électricité « renouvelable »ou électricité verte (donc produite par panneaux solaires photovoltaïques, turbines hydroélectriques, etc.) mais aussi d’autoproduction et d’autoconsommation.

comment poser laine verre sous toiture

La mise en place d’un isolant est une tâche d’une grande importance pour votre maison si vous désirez que celle-ci soit bien performante sur le plan énergétique. En outre, l’un des isolants les plus utilisés est la laine de verre, et son utilisation peut se faire de bien des manières. L’isolation de la toiture Le toit est la partie depuis laquelle la plus grande quantité de chaleur se perd dans une maison, et cela est dû à de nombreuses raisons. Si on ne prend pas les mesures nécessaires pour faire l’isolation du toit, les dépenses en termes d’énergie de notre maison seront bien en dessus de ce qu’on devrait naturellement devoir payer. Cela peut se faire à titre préventif, ou pour faire face à des fissures qui sont apparues par endroits sur votre toiture. Dépendamment de la nature de l’isolation à faire, on doit faire recourt à un type d’isolant spécifique, et on observe deux cas principaux : celui où l’isolation se fait sur une surface large, et celui où l’isolation concerne des parties n’occupant pas une grande superficie. L’isolation des surfaces larges se fait de manière assez simple, soit avec des isolants en rouleaux, mais les choses deviennent plus difficiles pour les parties difficiles d’accès et peu larges. La laine de verre comme isolant De tous les matériaux isolants qu’on retrouve sur le marché, celui qui est le plus utilisé est certainement la laine minérale, plus précisément la laine de verre. C’est un matériau qui est fait à base de fibres de verre, et qui se trouve être l’un des isolants les plus efficaces qu’on puisse trouver sur le marché. Même malgré cela, il n’est pas nécessaire de prévoir des sommes élevées pour pouvoir bénéficier de ce type d’isolants. Il se retrouve généralement sous deux formes : soit en rouleaux, qu’il faudra dérouler pour en faire la pose sur votre toiture, soit en laine à souffler, qui est plus pratique pour avoir facilement accès aux endroits sur lesquels on peut difficilement faire des travaux d’isolation. Cette deuxième option est généralement la solution vers laquelle on se tourne lorsqu’on souhaite se charger de l’isolation de combles, sur lesquels il n’est pas toujours faisable de mettre en place des isolants en rouleaux. Mettre en place la laine de verre Si vous envisagez d’utiliser la laine de verre sous forme de plaques à dérouler, cela sera assez facile d’en faire la pose. Il faut d’abord identifier la surface de travail, et selon le cas, il peut être nécessaire de découper en partie un ou plusieurs rouleaux. On ne doit pas trop réduire la surface totale d’un isolant en rouleaux, car cela réduit sa capacité d’isolation de manière importante. Quant à la laine à souffler, celle-ci est injectée dans un espace non occupé, de manière à rendre cet espace inaccessible à l’air, et donc à la chaleur qui souhaiterait s’échapper de votre maison. La mise en place de laine à souffler est généralement confiée à des professionnels, car nécessite l’utilisation de matériel spécifique.

comment vider un chauffe eau

Si vous constatez un retardement de l’arrivée d’eau chaude sur votre robinet ou bien vous n’avez plus d’eau chaude, vous devez alors vidanger votre chauffe-eau, car les dépôts de sédiments dans la cuve de votre appareil sont trop épais et il est temps de les éliminer complètement pour le rendre plus efficace. Il est recommandé de faire une vidange de chauffe-eau une fois tous les 3 ans en minimum. Nous vous conseillons à présent de suivre dans cet article le déroulement de la vidange de votre appareil. Optez pour un chauffe-eau performant Pour garder un peu plus longtemps la durée de vie de votre chauffe-eau, mieux vaut choisir un équipement très performant et pratique. Et pour le rendre assez efficace, son entretien est un point très important à ne jamais négliger. Outre le détartrage, la vidange s’avère aussi nécessaire. On peut trouver actuellement deux grands types de chauffe-eau qui sont les plus convoités par beaucoup d’utilisateurs y compris les chauffe-eau électriques qui peuvent être à accumulation ou instantané, alimenté par le courant électrique. Il existe aussi les modèles de chauffe-eau à gaz ou d’accumulateur d’eau chaude à gaz. Vidange d’un chauffe-eau électrique Avant toute intervention, veuillez d’abord débrancher le disjoncteur général et enlever le fusible de votre chauffe-eau électrique. Fermez le robinet d’eau froide et ouvrez les robinets d’eau chaude dans votre maison. Si vous n’avez pas un siphon, mieux vaut utiliser un tuyau d’arrosage pour faire évacuer l’eau dans votre cuve. Insérez l’une des extrémités de votre tuyau au robinet de purge et l’autre dans un évier ou dans une autre évacuation. Puis, vous allez ouvrir le robinet de purge pour faire évacuer l’eau contenue dans le réservoir jusqu’à la dernière goutte. Vous devez être prudent face aux éclaboussures de l’eau, car à ce moment elle est trop chaude. Quand votre chauffe-eau électrique est complètement vide, profitez un peu d’un nettoyage parfait pour votre chauffe-eau pour enlever les tartes qui s’entassent dans votre appareil. Vidange d’un chauffe-eau à gaz Récapitulons que le but de la vidange est d’éliminer complètement les dépôts de calcaires qui se posent au fond du réservoir de votre chauffe-eau, la vidange d’un chauffe-eau à gaz est conseillée tous les deux ans pour garder toujours votre appareil en bon état de fonctionnement et pour éviter de dépensez autant d’énergies superflues. La première chose à faire est d’éteindre le gaz qui alimente votre appareil. Puis vider complètement votre chauffe-eau à gaz en fermant le robinet d’arrivée d’eau froide et en ouvrant en même temps les robinets d’eau chaude de votre habitation. Un tuyau d’arrosage est inutile si votre appareil possède un siphon. Ainsi, vous pouvez évacuer l’eau dans le réservoir directement dans le siphon. Si vous devez utiliser un tuyau, branchez-le sur le robinet de vidange et mettez l’autre extrémité dans une canalisation ou à l’extérieur. Ensuite, ouvrez le robinet de vidange pour que l’eau chaude s’évacue, mais soyez prudent, car l’eau sortante est très chaude. Attendez que de l’eau ne se coule plus et vous pouvez enlever les dépôts de calcaire dans la cuve.

comment installer chauffe eau electrique

Comment installer un chauffe-eau électrique ? Après des années de services, votre actuel chauffe-eau électrique est sur le point de rendre l’âme. L’installation d’un nouveau dispositif de chauffage est de mise. Mais comment y procéder ? Dans cette rubrique, suivez notre guide d’installation pour vous aider à installer convenablement votre nouveau chauffe-eau électrique. Les étapes à respecter : Bien sûr, comme tous les appareils électroniques, l’installation d’un chauffe-eau électrique nécessite quelques procédures à suivre : Vidanger le ballon d’eau chaude Avant de déposer le ballon d’eau chaude, il faut tout d’abord l’alléger en procédant à la vidange. Pour ce faire, assurez-vous avant tout à ce que le courant et l’alimentation d’eau soient coupés. Ouvrez ensuite le robinet d’eau chaude, histoire de casser la pression. Vous pouvez maintenant ouvrir le robinet de purge, situé au niveau du groupe de sécurité. Le but étant d’évacuer le reste d’eau chaude située dans le ballon. Enfin, attendez environ une heure 30 pour que le chauffe-eau se vidange. Pour remarque, l’eau s’écoule depuis le groupe et par le siphon jusqu’au réseau d’évacuation des eaux usées. Débranchez puis déposez le chauffe-eau Une fois que vous aurez fini la vidange, vous pouvez maintenant débrancher puis déposer le chauffe-eau. Comment débrancher le chauffe-eau électrique ? Source d’alimentation du chauffe-eau électrique, le thermostat est ce qu’il faut débrancher en premier lieu. A cette occasion, vous pourriez le trouver sous le capot en plastique situé en dessus du ballon d’eau chaude. Dans ce cas, munissez-vous d’un tournevis d’électricien. Pour éviter le court-circuit électrique, assurez-vous à ce que le courant soit toujours coupé et enlevez le fil masse et neutre qui servent de branchage du thermostat. Après le débranchement du thermostat, démontez le groupe de sécurité qui se trouve du côté alimentation réseau. Puis dévissez la sortie d’eau chaude ainsi que les accessoires (réducteur de pression, vase d’expansion, raccords diélectriques). Faites attention à ne pas vous brûler puisque de l’eau chaude peut se trouver dans les tuyaux de raccordement. Vous pouvez maintenant soulever discrètement le ballon, en vous débarrassant de la patte de fixation située à l’arrière. Installez le nouveau cumulus L’installation du nouveau cumulus ou ballon d’eau chaude est facile à réaliser puisqu’il s’effectue de la même manière que vous l’avez enlevé. Mais pour cela, vous devriez avant tout disposer d’un mur de soutien capable de soutenir le poids du ballon. Ensuite, d’avoir suffisamment d’espace qui compte 20 Cm autour de la cuve. Pour sa fixation au mur, vous devriez utiliser une perceuse. Ce n’est pas tout, vous devriez disposer d’une alimentation d’eau froide avec vanne d’arrêt. Et bien sûr, avoir accès d’évacuation des eaux usées. Enfin, vous devriez avoir une alimentation électrique via une sortie de câble. Raccordez le chauffe-eau électrique Raccorder un chauffe-eau électrique peut s’effectuer aisément, à condition que vous respecter quelques consignes. Branchez en premier lieu les accessoires comme la vase d’expansion, puis les raccords diélectriques. Pour rappel, les raccords diélectriques servent à protéger efficacement contre la corrosion. Ensuite, branchez le mitigeur thermostatique qui permet de réguler la température de sortie d’eau chaude. Même geste pour le groupe de sécurité ainsi que le siphon du groupe. Enfin, vérifiez bien l’arrivée d’eau froide et l’arrivée d’eau chaude, et surtout le branchage des fils, en fonction de leurs couleurs. Pour ne pas vous tromper de branchage, voici quelques indications côté fils. Le fil neutre est celui de couleur bleu. Le fil d’alimentation est celui en marron ou rouge, et enfin le fil de terre sur la carcasse du ballon Mise en service du chauffe-eau électrique La mise en service du chauffe-eau électrique peut s’effectuer lorsque les connexions électriques et hydrauliques ont été réalisées avec succès. Cela dit, lorsque vous aurez fini de remonter le capot en plastique, de bloquer les écrous de fixation du chauffe-eau. Une fois que le siphon et le groupe de sécurité sont reliés à l’évacuation. Et enfin, le mitigeur thermostatique est réglé à bonne température. Si tout ceci a été réalisé correctement, vous pouvez réenclencher le courant puis ouvrir l’alimentation d’eau et le robinet du groupe de sécurité. Pour plus d’information, visitez ici.

isolation ou isolement

L’isolation thermique possède une influence déterminante sur les dépenses en matière d’énergie dans une habitation. Dans la perspective de bien isoler votre maison, il ne faut toutefois pas négliger l’isolement au feu. Cela pour préserver la construction en cas d’incendie. Avantages d’une bonne isolation thermique On entend par isolation thermique les techniques appliquées pour réduire les transferts de chaleur entre des habitats froid et chaud. Dans le domaine du bâtiment, l’isolation consiste ainsi à maintenir la température de confort intérieur d’une habitation en utilisant le minimum d’énergie. Il est incorrect de considérer que l’isolation n’est utile que pendant les saisons hivernales. Celle-ci l’est également pendant les saisons estivales. Ainsi en hiver, l’isolation réduit considérablement les déperditions thermiques vers l’extérieur de l’habitation. La chaleur produite par le chauffage est mieux conservée, ce qui permet alors de moins solliciter votre installation. En été, le procédé limite les apports thermiques extérieurs. Même en cas de forte chaleur, la température intérieure reste clémente. Cela assure alors le ménagement de la climatisation. De ce fait, l’isolation contribue à réduire vos dépenses énergétiques en termes de chauffage et de climatisation. Importance de l’isolement au feu L’isolement au feu désigne l’ensemble des moyens mis en œuvre pour limiter la propagation de flammes lors d’un incendie. Ces moyens se traduisent par le respect de certaines distances de sécurité dans l’architecture de l’habitation ou par l’usage de parois coupe-feu. Aménager une habitation pour mettre en place un système d’isolement au feu comporte des avantages certains. En cas d’incendie, ralentir la propagation des flammes donnera davantage de temps aux pompiers dans leur intervention. Ensuite, les dégâts sur l’architecture de la construction seront moins importants. Les dépenses pour la réparation vont alors être moins importantes. Isolation thermique et isolement au feu, incompatibles ? On distingue aujourd’hui 4 techniques pour isoler une habitation. Celles-ci sont : l’isolation par l’intérieur, l’isolation par l’extérieur, l’isolation répartie et l’isolation monomur. Pour le cas de la première technique, les isolants sont placés de manière à couvrir le mur intérieur de l’habitation. À noter que les isolants sont généralement en matières assez inflammables. En cas d’incendie, les flammes risquent ainsi de se propager rapidement. L’isolation par l’intérieur est la technique la plus répandue et la moins coûteuse. Dans la mesure où vous optez pour celle-ci, il vous sera difficile de mettre en place un isolement au feu. Il reste toutefois une possibilité avec l’isolation par l’extérieur et l’isolation monomur. Avec l’isolation par l’extérieur, les isolants couvrent les murs extérieurs. Ce qui permet alors de renforcer la résistance au feu à l’intérieur. Le monomur est une technique consistant à combiner le mur et l’isolant en un seul bloc. Cela permet ensuite d’obtenir un bloc résistant. La pose de paroi coupe-feu peut alors avoir un sens.

comment changer un chauffe eau electrique

L’installation d’un chauffe-eau électrique est une chose facile et rapide qui ne vous prendra qu’environ 4 heures de votre temps. Il suffit d’être deux pour faire le travail. Ainsi, si souhaitez-vous installer ou changer vous-même votre chauffe-eau électrique, cet article vous détaillera les étapes à suivre. Les signes d’usure d’un chauffe-eau électrique Un chauffe-eau électrique est un appareil de production d’eau chaude sanitaire. Il est généralement opté par les foyers pour satisfaire leur besoin en eau chaude. Cependant, avec plusieurs années d’utilisation, un chauffe-eau électrique ne peut échapper à l’usure. Ainsi, il commence à procurer de l’eau moins chaude que d’habitude avec une quantité d’eau qui ne pourra plus remplir votre bain. Puis, toutefois, on remarque une trace de rouille dans le bas de notre chauffe-eau, ou bien, la couleur de l’eau qui devient moins limpide. Tandis que, certains chauffe-eaux montrent leur usure par la présence d’humidité sur la paroi extérieure. Eh bien, tous ses signes nous incitent à réparer notre chauffe-eau eau, par contre, remplacer un thermostat, une résistance ou une anode présente un risque majeur. À cet effet, la meilleure solution est de passer à l’installation d’un nouveau cumulus. Les préparations à faire avant de changer un chauffe-eau électrique Avant de passer au changement d’un chauffe-eau électrique, il faut rassembler les outils et matériaux nécessaires comme une perceuse, un mètre, un niveau à bulle, un crayon, une pince multiprise, un tournevis d’électricien, une pâte d’étanchéité, des chevilles et des goujons de fixation. Puis, vous devez vous assurer également que les accessoires de votre nouveau chauffe-eau sont en complet. Ainsi, vous devez trouver dans le kit un groupe de sécurité, un siphon, un vase d’expansion, des raccords dialectiques, des flexibles de raccordement, un mitigeur thermostatique et un réducteur de pression. Enfin, avant l’exécution du travail, n’oubliez pas de couper le courant électrique. Les étapes à suivre pour le changement d’un chauffe-eau électrique Le changement d’un chauffe-eau électrique doit se faire en 5 étapes. La première étape consiste à vidanger le ballon d’eau chaude tout en coupant l’alimentation d’eau. Puis, après 1 h 30, vous devez procéder à la deuxième étape, c’est-à-dire, la désinstallation de l’ancien chauffe-eau. Dans cette étape, vous avez à débrancher le thermostat, le siphon, les accessoires de cumulus, le réducteur de pression, la vase d’expansion, le groupe de sécurité, etc. Maintenant, installez le nouveau cumulus dans le même endroit que l’ancien. Ensuite, effectuez le raccordement du nouveau chauffe-eau tout en prenant les mêmes procédures du démontage, mais à l’inverse. Enfin, la dernière étape consiste à mettre en service le nouveau cumulus et à effectuer un petit test pour vérifier son bon fonctionnement. À savoir, l’alimentation d’eau et le groupe de sécurité ne peuvent être ouverts que si le montage est conformément aux préconisations du constructeur. Il est également à noter qu’un nouveau chauffe-eau électrique de 100 L ne peut procurer de l’eau chaude qu’après environ 5 heures de temps.