quelle chaudiere pour plancher chauffant

Le plancher chauffant est l’une des meilleures alternatives que nous ayons pour assurer le chauffage de notre domicile. En outre, nous avons le choix entre différents modèles, dont le fonctionnement dépend principalement de la manière dont le plancher est chauffé. Comment fonctionne un plancher chauffant ? Pour assurer le chauffage de votre plancher, il vous faut installer une surface chauffante en dessous de celui-ci. Dépendamment du type d’énergie utilisé, ainsi que du procédé, les modèles à mettre en place fonctionnent de manière différente. D’un côté, on trouve les modèles qui fonctionnent au moyen de résistances mis en place dans le sol, et ceux-ci fonctionnent donc au moyen de l’électricité. D’un autre côté, on trouve des modèles qui utilisent un liquide thermo-conducteur, eau qui est d’abord chauffée avant de circuler dans des tubes. Que ce soit des résistances ou des tubes contenant un liquide thermo-conducteur, il est nécessaire que ceux-ci suivent un tracé permettant une transmission uniforme de la chaleur au sein de la pièce. Ils sont généralement disposés sur des rouleaux qui sont ensuite déposés par plaque, et les éléments chauffants sont reliés entre eux par la suite. Chaque modèle de plancher chauffe-eau présente ses avantages, et vient aussi avec différents inconvénients. Le cas du plancher chauffant à liquide L’avantage d’un plancher chauffant qui recourt à un liquide thermo-conducteur, c’est qu’il est possible d’utiliser une chaudière déjà présente pour assurer le chauffage du liquide en question. En outre, dans la majorité des cas, l’eau est le liquide utilisé pour transmettre la chaleur dans l’ensemble de la pièce. La raison en est une facilité d’accès, en plus de ses différentes propriétés qui conviennent très bien pour cet usage. Ainsi, vous pouvez mettre en place une cuve dans laquelle l’eau est stockée, puis chauffée, avant d’être injectée dans le tracé de votre plancher chauffant, puis reviendra dans la cuve en question pour être chauffée de nouveau. Sur une base périodique, il peut être nécessaire de procéder à un vidage des tuyaux, afin de nettoyer et désembuer ceux-ci. Faire cela permet d’augmenter la longévité de votre plancher chauffant, et c’est aussi une obligation à laquelle vous êtes légalement soumis, et qui se vérifie au cours des différents audits. Choisir un modèle de chaudière Vous pouvez opter pour tel ou tel modèle de chaudière pour votre plancher chauffant en fonction du type d’énergie que vous souhaitez utiliser. Une chaudière fonctionnant à l’électricité comprendra une résistance qui chauffe l’eau, ainsi qu’un thermostat qui détecte la température, et qui active la résistance ou la désactive selon le besoin. Le modèle utilisant le gaz de chauffage chauffe l’eau stockée dans la cuve en brûlant le gaz en question. D’autres options plus onéreuses de chauffage de l’eau de votre plancher chauffant existent, mais elles ne devraient être prises en considération que dans le cas où vous envisagez d’investir dans le domaine de l’immobilier. Les solutions en question sont le recours aux énergies écologiques, comme le solaire ou le géothermique, qui présentent l’avantage d’être gratuits à l’utilisation, mais qui sont difficilement accessibles sur le plan des finances.

quel radiateur soufflant pour salle de bain

Peu importe la pièce où vous vous trouviez dans votre maison, avoir une condition de confort thermique à un niveau optimal est toujours essentiel. Et même dans votre salle de bain, vous aurez toujours besoin d’un chauffage pour ainsi conserver ce confort. Pour un chauffage de salle de bain, il ne sert pas uniquement à sécher vos serviettes, son rôle est aussi de vous apporter la chaleur dont vous aurez besoin avant, durant et après votre bain. Il sert également à réduire au maximum le taux d’humidité dans votre salle d’eau. Vous voulez connaître le radiateur soufflant qui s’adapte à votre salle de bain ? En parcourant cet article, vous aurez votre réponse. Bonne lecture ! Le concept d’un radiateur soufflant Un équipement qui sert de chauffage d’appoint, un radiateur soufflant possède les mêmes principes de fonctionnement qu’un ventilateur. Si le ventilateur classique souffle simplement de l’air frais, ce dispositif quant à lui évacue de l’air chaud. La résistance électrique qui compose l’appareil chauffe l’air avant de l’éjecter dans la pièce où il est installé. Les chauffages soufflants sont conçus spécialement pour les salles d’eau, ils sont capables de supporter les éclaboussures d’eau. Ce modèle de radiateur est de plus en plus innové en ce moment, vous pouvez donc choisir le modèle qui est doté d’une option hors gel qui s’active automatiquement dès que la température dans votre salle de bain est trop basse. Le radiateur soufflant mobile Pour simplifier son usage, le radiateur soufflant pour salle de bain est souvent de modèle mobile. De ce fait, il peut se déplacer dans différents endroits de votre salle d’eau. Facile à utiliser et aussi pratique, ce type de radiateur est également fiable. Cet appareil peut aussi être équipé d’une fonction de sécurité anti basculante ainsi que d’une option d’arrêt automatique dans le cas d’une surchauffe en cours d’utilisation. Si vous voulez le suspendre, il y a des modèles de chauffage qui sont équipés d’encoches pour simplifier leurs installations au mur. Le radiateur soufflant fixe Le radiateur soufflant fixe est aussi une idée de chauffage simple, mais pratique pour votre salle d’eau. En effet, se fixant sur le mur de votre salle de bain, il est capable de chauffer la pièce tout en séchant vos serviettes de bain. Sachez que même si vous placez une serviette sur votre radiateur soufflant fixe cela n’intervient en aucun cas dans la performance de votre appareil. Il sera toujours capable de chauffer l’intérieur de votre salle d’eau. Dans tous les cas, le but de cet équipement est de conserver votre confort thermique même en étant dans votre bain.

comment fonctionne un chauffe eau electrique

Si vous voulez profiter d’un bon bain chaud tous les jours ou encore si vous avez besoin d’eau chaude pour faire de multiples tâches dans votre maison, il est préférable d’opter pour un chauffe-eau performant. Cet appareil a pour rôle de vous fournir l’eau chaude dont vous aurez besoin chaque jour. Cet appareil existe en différents modèles sur le marché, mais le plus privilégié des utilisateurs reste le chauffe-eau électrique. Voyons ensemble dans cet article le fonctionnement de cet équipement. Comment fonctionne un chauffe-eau électrique ? Le chauffe-eau électrique existe en trois types bien distincts qui sont le chauffe-eau classique, le cumulus instantané et le ballon d’eau chaude de capacité réduite. Pour le chauffe-eau à accumulation, il est généralement équipé d’un réservoir qui accumule l’eau chaude sur sa partie supérieure. Son principe de fonctionnement est assez simple. De l’eau froide entre sur la partie inférieure de l’équipement qui va être chauffée par la résistance qui compose votre chauffe-eau. En attendant que vous utilisiez l’eau, une fois chauffée, elle restera dans le réservoir du cumulus. Si la résistance électrique de l’appareil est immergée nue dans l’eau, on l’appelle « thermoplongée ». Mais si elle est, protégée par un tube en métal, elle est dite, « stéatite ». L’activation d’un cumulus peut être programmée pour une mise en marche en heures creuses pour éviter la hausse de votre facture d’électricité. Pour le chauffe-eau instantané, il n’est pas équipé de réservoir et son avantage réside dans la simplicité de son installation. Pour sa mise en place, il est conseillé de l’installer près d’un lavabo ou bien sous l’évier. Simple à utiliser, cet équipement chauffe directement l’eau à l’aide d’une résistance électrique et dès que vous fermez le robinet, il arrête de fonctionner. Du côté de l’installation d’un chauffe-eau Pour éviter tout type d’accident, il est recommandé que l’installation d’un chauffe-eau doive être entreprise par un professionnel. Que ce soit un artisan chauffagiste ou un professionnel en chauffage de haut niveau, il est capable d’installer votre cumulus et de vous expliquer les points essentiels pour l’utilisation de cet équipement. À noter que pour la pose d’un chauffe-eau, un groupe de sécurité doit être présent pour éviter les surpressions. Une telle installation doit être conforme à la norme électrique NF C 15-100 et il faut aussi un raccordement à la terre, qui est vraiment obligatoire. Mais pour le choix du modèle de cumulus que vous voulez, cela dépend de vos besoins en eau chaude. Si votre famille se compose de plusieurs individus, il vous faut un cumulus de grande capacité. Par contre, si votre famille ne compte que 2 ou 3 personnes, un chauffe-eau de petite taille suffira à couvrir vos besoins en eau chaude.

comment détartrer un chauffe eau à gaz

Un chauffe-eau à gaz est reconnu pour son incroyable capacité de chauffe et sa robustesse. Toutefois, il accumulera aussi des résidus de calcaire capable de nuire à son efficacité au fil des années. Pour régler ce problème, il ne vous suffira qu’à le détartrer de temps à autre. Pour vous aider dans cette épreuve, vous n’avez qu’à lire calmement cet article. Préparez bien votre intervention Certes, le sujet qui nous intéresse ici ne concerne pas un chauffe-eau électronique, mais plutôt d’un modèle à gaz. Par contre, il est important que vous possédiez les bons éléments pour réaliser votre détartrage. De ce fait, n’hésitez pas à vous rendre auprès de votre commerçant pour vous en procurer si besoin est. Effectivement, vous risquerez de ne pas réussir votre coup si jamais vous négligez certains éléments qui vous seront indispensables pour le travail. À titre de rappel, un chauffe-eau à gaz n’a pas besoin de détartrage qu’une fois il commence à prendre du temps pour chauffer de l’eau correctement. En plus de cela, pensez à vérifier tous les accessoires de votre équipement une fois que vous l’ouvrirez, car le problème de chauffe peut aussi être causé par un autre problème. Comment faire pour réussir le détartrage ? Coupez d’abord l’arrivée d’eau et de gaz de votre chauffe-eau sans pour autant l’ôter de sa place. Enlevez ensuite le cache en tôle qui protège les clips positionnés au-dessus. Vous ferez de même pour les vis. Notez que vous pourriez laisser la buse à sa place au cas où vous ne pourriez pas l’enlever. Par contre, vous devriez retirer le chapeau placé sur le serpentin afin de dégager le corps de chauffe de l’appareil. Toutefois, faites attention à travailler doucement pour éviter d’arracher les fils reliés aux sondes de l’appareil. Positionnez en avance un sceau ou une cuvette pour recueillir l’eau. Puis, dévissez les raccords pour que vous puissiez enlever les brides ainsi que le serpentin et les tuyaux. Toutefois, pensez à prendre en photo l’emplacement des brides avant de les enlever, car vous devriez les remettre convenablement à leur place après le détartrage. Après avoir enlevé ces éléments, placez un entonnoir sur le bout du tuyau transparent tout en prenant bien soin de visser l’autre bout sur le raccord placé de l’autre côté. Préparez ensuite votre solution d’acide chlorhydrique en le mélangeant avec de l’eau à 20 % de la quantité du produit que vous disposerez. Notez que pour votre sécurité, vous devriez travailler à l’extérieur de la maison et mettre des gants ainsi qu’une lunette de protection. Pour vous y prendre, vous n’aurez qu’à verser la solution dans l’entonnoir et garder le tuyau en l’air, juste le temps pour votre liquide de former du gaz carbonique. Ne paniquez pas si vous observez une effervescence dans le liquide, car cela veut dire que l’acide est en train d’enlever le débris de calcaire à l’intérieur du serpentin. Après quelques minutes, vous pouvez abaisser le tuyau pour vider celui-ci et vérifier qu’il ne reste plus aucune trace de calcaire à l’intérieur. Il ne vous restera plus alors qu’à le rincer abondamment avec de l’eau claire et remontez votre chauffe-eau à gaz. Pour conclure, vous savez maintenant ce qu’il vous reste à faire si jamais vous devez détartrer votre chauffe-eau à gaz tout seul. Ainsi, vous pourriez avoir la certitude que votre équipement pourra toujours répondre à vos attentes quotidiennes.

quel fusible pour un chauffe eau

Le chauffe-eau est l’appareil qui sert à produire de l’eau chaude sanitaire. Il y a 2 types de chauffe-eau électrique: le modèle instantané et le chauffe-eau à accumulation. Comme son nom l’indique, cet appareil utilise l’électricité pour chauffer l’eau. Il est équipé d’une résistance électrique ainsi que d’un thermostat qui permet de réguler la température de l’eau. En principe, ce type de chauffage est généralement protégé par un fusible. Il s’agit d’un dispositif qui coupe directement le courant électrique en cas d’éventuelles surcharges ou bien de court-circuit. Le fusible est donc un élément de protection essentiel pour votre chauffe-eau. Très sécuritaire, il prévient donc des risques d’incendie. C’est pourquoi il faut bien choisir le modèle de votre chauffe-eau, s’il dispose ou non d’un fusible. Le fonctionnement d’un fusible C’est un dispositif de sécurité doté d’un fil conducteur en aluminium, en argent, etc. Le principe est simple, il coupe automatiquement l’alimentation électrique du circuit ou de l’appareil en question lors d’une surcharge. On parle de surcharge quand le fil est parcouru par un courant de haute intensité voire même une intensité supérieure à celle prévue initialement. Pour ce faire, le fil composant le fusible se chauffe et finit même par fondre. Cet organe de sécurité se trouve principalement dans le chauffe-eau lui-même. Mais il se peut également que les lignes électriques de votre maison possèdent chacune leur propre fusible. Quoi qu’il en soit, une surcharge représente un grave danger pour vous et votre foyer. Pour y remédier, mieux vaut opter pour un appareil muni de ce genre de protection surtout d’un fusible. Ainsi, le courant est immédiatement coupé en cas de défaut. Comment choisir le fusible adapté? On dénombre différents types de fusibles notamment le fusible gG utilisé généralement dans les installations domestiques. Mais le fusible aM et celui ultra-rapide sont également très courants. Le fusible possède un calibre singulier indiquant la valeur maximale d’intensité qu’il peut supporter. Pour information, son fonctionnement est régi par la norme CEI 60269. D’après la norme CEI 60127, les fusibles sont répartis selon le temps pris pour couper le courant. À savoir, FF (ultra-rapide), F (rapide), T (retard) et enfin T (ultra-retard). Un fusible est aussi disponible en plusieurs formes: en verre, cylindrique et en bouteille. Retenez juste que le modèle de fusible dépend de l’appareil en question. Qui plus est, chaque équipement électrique nécessite une intensité de courant distincte, mais néanmoins précise. Si votre chauffe-eau ne produit plus d’eau chaude, le problème peut venir de ce dispositif alors, pensez à contrôler le disjoncteur. Si votre fusible a sauté, vous devez le remplacer par un neuf. Et souvenez-vous, il faut un fusible de même intensité et de forme identique pour rester compatible avec votre appareil. Pour le changer, il faut au préalable mettre le disjoncteur sur la position « arrêt » pour stopper l’alimentation électrique.

comment augmenter la temperature d un chauffe eau

Actuellement, un grand nombre de foyers est équipé d’un chauffe-eau. C’est un appareil pour un usage domestique. Son mode de fonctionnement lui a permis de vous offrir toute une liste une liste d’atouts. En effet, un chauffe-eau est tout à fait capable de vous offrir de l’eau chaude sanitaire. Si vous souhaitez profiter des avantages de cet appareil, on vous recommande de bien choisir votre modèle. Un chauffe-eau est aussi connu pour sa facilité d’utilisation. Si vous avez besoin d’en savoir plus sur le fonctionnement et l’utilisation de cet équipement, on vous suggère de trouver dans cet article les astuces à tenir en compte. Préparation avant le projet Avant de commencer votre projet, on vous recommande tout d’abord de vous munir des outils nécessaires. Pour augmenter la température de votre chauffe-eau, on vous propose d’avoir un tournevis, d’une paire de gants de protection et d’un thermomètre. Afin d’éviter les douches, on vous recommande de régler la température de votre chauffe-eau. Augmenter la température de votre équipement n’a pas besoin d’un savoir-faire exceptionnel. Pour commencer, on vous recommande d’en savoir plus sur l’état de votre thermostat. Mais, avant de tester votre dispositif, il est important de couper toute alimentation de courant électrique. Ensuite, il est temps de trouver le bouton de commande de votre appareil. Augmenter la température d’un chauffe-eau électrique Afin d’accéder au bouton de commande, on vous suggère de dévisser le couvercle de votre équipement. Afin d’éviter l’isolant, on vous recommande de porter une paire de gants. Une fois que c’est fait, on vous propose d’utiliser un tournevis et de régler vers le signe « + ». Maintenant, vous pouvez remettre en marche votre chauffe-eau électrique. Il vous suffit d’appuyer sur le bouton marche et le tour est joué. Augmenter la température d’un chauffe-eau à gaz Tout comme le chauffe-eau électrique, l’augmentation de température de ce modèle à gaz est tout à fait facile. Tout d’abord, on vous propose de repérer le bouton de commande. Souvent, le bouton à gaz d’un chauffe-eau à gaz se trouver sous une trappe amovible. Si vous disposez d’un thermostat mécanique, on vous recommande d’augmenter le bouton de commande vers le signe « + ». Si votre dispositif ne dispose pas de signe, on vous suggère de tourner le bouton vers la droite. Sachez que certains thermostats proposent une fonction « éco ». Cette fonction vous indique la température parfaite. Sachez qu’un bon réglage de la température de votre chauffe-eau vous permet de réaliser des économies sur votre consommation d’énergie. En effet, cela vous évite également les gaspillages d’énergie. Si suite à cette opération, vous n’obtenez pas de l’eau chaude, on vous recommande de tester votre thermostat. Si vous sentez que cette opération est assez difficile pour vous, on vous propose de faire appel à un professionnel.

Chauffage électrique, pour quelle solution opter ?

Pour passer l’hiver dans le plus grand confort qui soit, il faut toujours bien chauffer sa maison. De part son côté ultra-pratique, le chauffage alimenté par l’énergie électrique gagne en popularité. De plus, c’est une solution thermique ultra propre. Son principe de conception évolue avec le temps. Actuellement, grâce à l’apparition de nouvelles technologies, des chauffages électriques puissants et économiques sont disponibles. Voici quelques solutions qui pourraient vous satisfaire.

Chaudière ou pompe à chaleur ?

Comment savoir s’il vous faut une chaudière ou une pompe à chaleur pour vous tenir chaud pendant la période hivernale ? Cela peut en effet être difficile de faire le bon choix. Pour faciliter les choses, informez-vous déjà sur les particularités de chacun de ces appareils. Ainsi, vous pourrez trouver la solution adaptée pour améliorer votre confort.