Comment savoir s’il vous faut une chaudière ou une pompe à chaleur pour vous tenir chaud pendant la période hivernale ? Cela peut en effet être difficile de faire le bon choix. Pour faciliter les choses, informez-vous déjà sur les particularités de chacun de ces appareils. Ainsi, vous pourrez trouver la solution adaptée pour améliorer votre confort.

Les différences entre une chaudière et une pompe à chaleur

La chaudière est souvent alimentée par une énergie fossile comme le fioul ou le gaz. Certaines fois, on peut encore trouver des chaudières électriques qui sont utilisées pour les piscines ou dans les processus industriels afin de bénéficier d’un effet Joule. La chaudière fonctionne de manière à transférer la chaleur d’un air comburant et d’un carburant obtenue par une combustion vers l’eau chaude de chauffage. La température de combustion utilisée dans une chaudière peut atteindre les 70/90° C. Selon les besoins de chacun, on peut aisément diminuer cette température à près de 50°C, par exemple, pour faire des économies.

La pompe à chaleur fonctionne également à l’électricité, bien que l’on puisse trouver quelques pompes à chaleur au gaz. Ces dernières sont appelées pompes à chaleur à moteur gaz ou encore pompes à absorption. Les technologies appliquées sur ces modèles progressent de plus en plus, actuellement. La particularité de la pompe à chaleur reste évidemment son système de fonctionnement via le principe du cycle frigorifique. En effet, la pompe à chaleur fonctionne similairement à un climatiseur mais de façon inversée. La PAC peut ainsi produire de l’air chaud et de l’air froid simultanément. Le niveau de température d’une PAC n’est pas aussi élevé que celui d’une chaudière. Cela tourne en moyenne autour de 50 °C. Toutefois, il est possible de retrouver des PAC qui peuvent atteindre des températures de 65 °C ou 80°C.

Image

La chaudière comme la PAC dispose par contre d’une grande facilité d’installation. Il est facile de trouver des modèles qui n’encombrent pas la pièce. Il y a également celles qui affichent un design révolutionnaire et attrayant pour sublimer son intérieur. Les émetteurs ainsi que les unités ne sont plus obligés d’être visibles pour améliorer l’aspect visuel de la pièce. Pour les chaudières, les utilisateurs ont le choix entre une chaudière au sol, une chaudière dans le sous-sol ou encore une chaudière murale.

La pompe à chaleur est plus économique que la chaudière

Sur le marché, une chaudière à gaz est beaucoup moins chère qu’une PAC, qu’elle soit de type air-air ou air-eau. Toutefois, elle consomme davantage d’énergie que les pompes à chaleur. En effet, avec une PAC, il est tout à fait possible de réduire le coût de consommation en énergie. De plus, chaque foyer a la possibilité de bénéficier des subventions de l’Etat via le PTZ ou Prêt à Taux Zéro, le PTZ ou éco-prêt à taux zéro ou encore le CIDD ou crédit d’impôt développement durable. En même temps, les énergies fossiles indispensables pour le bon fonctionnement des chaudières connaissent également une hausse de prix très importante actuellement, contrairement à la gratuité de l’énergie nécessitée par la pompe à chaleur.

Les modèles hybrides : la solution pour réunir la PAC et la chaudière

Pour bénéficier des avantages des deux matériels de chauffage, il y a maintenant les modèles hybrides qui promettent une économie d’énergie exceptionnelle. En effet, les utilisateurs pourront profiter d’une économie de 10 % comparée à une chaudière à condensation, et près de 40% pour un modèle classique. Le seul hic se retrouve dans leur prix d’achat. En effet, ces modèles innovants et récents sont encore beaucoup plus chers sur le marché.