L’isolation thermique possède une influence déterminante sur les dépenses en matière d’énergie dans une habitation. Dans la perspective de bien isoler votre maison, il ne faut toutefois pas négliger l’isolement au feu. Cela pour préserver la construction en cas d’incendie.

Avantages d’une bonne isolation thermique

On entend par isolation thermique les techniques appliquées pour réduire les transferts de chaleur entre des habitats froid et chaud. Dans le domaine du bâtiment, l’isolation consiste ainsi à maintenir la température de confort intérieur d’une habitation en utilisant le minimum d’énergie. Il est incorrect de considérer que l’isolation n’est utile que pendant les saisons hivernales. Celle-ci l’est également pendant les saisons estivales. Ainsi en hiver, l’isolation réduit considérablement les déperditions thermiques vers l’extérieur de l’habitation. La chaleur produite par le chauffage est mieux conservée, ce qui permet alors de moins solliciter votre installation. En été, le procédé limite les apports thermiques extérieurs. Même en cas de forte chaleur, la température intérieure reste clémente. Cela assure alors le ménagement de la climatisation. De ce fait, l’isolation contribue à réduire vos dépenses énergétiques en termes de chauffage et de climatisation.

Importance de l’isolement au feu

L’isolement au feu désigne l’ensemble des moyens mis en œuvre pour limiter la propagation de flammes lors d’un incendie. Ces moyens se traduisent par le respect de certaines distances de sécurité dans l’architecture de l’habitation ou par l’usage de parois coupe-feu. Aménager une habitation pour mettre en place un système d’isolement au feu comporte des avantages certains. En cas d’incendie, ralentir la propagation des flammes donnera davantage de temps aux pompiers dans leur intervention. Ensuite, les dégâts sur l’architecture de la construction seront moins importants. Les dépenses pour la réparation vont alors être moins importantes.

Isolation thermique et isolement au feu, incompatibles ?

On distingue aujourd’hui 4 techniques pour isoler une habitation. Celles-ci sont : l’isolation par l’intérieur, l’isolation par l’extérieur, l’isolation répartie et l’isolation monomur. Pour le cas de la première technique, les isolants sont placés de manière à couvrir le mur intérieur de l’habitation. À noter que les isolants sont généralement en matières assez inflammables. En cas d’incendie, les flammes risquent ainsi de se propager rapidement. L’isolation par l’intérieur est la technique la plus répandue et la moins coûteuse. Dans la mesure où vous optez pour celle-ci, il vous sera difficile de mettre en place un isolement au feu. Il reste toutefois une possibilité avec l’isolation par l’extérieur et l’isolation monomur. Avec l’isolation par l’extérieur, les isolants couvrent les murs extérieurs. Ce qui permet alors de renforcer la résistance au feu à l’intérieur. Le monomur est une technique consistant à combiner le mur et l’isolant en un seul bloc. Cela permet ensuite d’obtenir un bloc résistant. La pose de paroi coupe-feu peut alors avoir un sens.