La pompe à chaleur (PAC) a bel et bien sa place sur le marché du chauffage. Cette solution thermique née d’une technologie novatrice commence vraiment à séduire les particuliers car peu importe son modèle et le type d’énergie renouvelable qu’elle utilise, la PAC présente de multiples avantages. Voici quelques informations sur le sujet pour que vous puissiez choisir le système à installer.

Un chauffage propre et économique

Le premier atout de la pompe à chaleur (PAC), c’est son côté écologique. Elle est pratiquement neutre en carbone vu que la majeure partie de l’énergie qui assure son fonctionnement est renouvelable. La pompe à chaleur aérothermie mise par exemple sur la chaleur dans l’air tandis que le modèle géothermie utilise la chaleur du sol. Certes, la PAC a besoin d’une source d’alimentation supplémentaire. Mais en général, il s’agit d’une énergie propre. C’est le cas de l’électricité et du gaz.

Un autre avantage de cette solution thermique, c’est la faiblesse de sa consommation en énergie. Une PAC électrique peut par exemple produire 3 à 7 kWh de chaleur en consommant 1kWh d’électricité. Le gain d’énergie est plutôt séduisant. Se chauffer avec ce système, c’est diviser en 3, voire en 4, le montant de la facture de chauffage. Notons qu’il est possible de faire plus d’économie en connectant la PAC à un système de programmation ou de régulation intelligent.

Image

Un appareil thermique pratique et efficace

A première vue, le concept de fonctionnement de la PAC est très complexe. Néanmoins, elle reste un chauffage pratique. Son installation est simple surtout si vous optez pour un modèle aérothermique. Il suffit de poser les capteurs à l’extérieur et les diffuseurs dans chaque pièce à chauffer. L’installation de la PAC géothermique exige un forage. En effet, il faut placer ses capteurs dans le sol en respectant une profondeur précise; cette opération étant tout à fait faisable.

Il faut aussi rappeler que la PAC ne rejette pas de fumée. Ainsi, il n’est pas nécessaire de la relier à un conduit d’évacuation. Ce chauffage est plutôt efficace. C’est le COP (coefficient de performance) qui détermine la performance de la PAC. En moyenne, il est de l’ordre de 3. Sachez qu’il s’agit d’un chauffage autonome. Cela signifie qu’elle peut fournir le confort thermique nécessaire à un local. Toutefois, dans les régions froides, il est recommandé de l’utiliser en appoint. Ainsi, il faut l’associer à un autre système de chauffage.

Si vous avez opté pour une PAC air/eau, sachez qu’elle est compatible à n’importe quel appareil thermique.

Un chauffage réversible

La pompe à chaleur peut être également réversible. Avoir un tel équipement de chauffage chez soi, c’est un réel avantage. Contrairement aux PAC classiques conçues pour produire uniquement de la chaleur, le modèle réversible peut assurer le rôle de climatiseur durant la saison chaude. Cela est possible car la PAC réversible a un double fonctionnement. En hiver, elle capte la chaleur dans la nature pour la restituer dans la maison. Mais en été, elle capte la chaleur à l’intérieur de l’habitat et la rejette à l’extérieur. Le confort tout au long de l’année est assuré. Et puisqu’elle est alimentée par une source inépuisable et gratuite, elle vous met à l’abri de la hausse des dépenses énergétiques, qui peut se manifester en cas d’utilisation d’un climatiseur électrique.

Un chauffage donnant droit à des aides financières

Si les particuliers hésitent à se chauffer avec une pompe à chaleur, c’est parce que le coût d’installation du système n’est pas encore à la portée de tous les budgets. Il est particulièrement exorbitant dans le cas où vous choisissez un modèle performant, silencieux et doté d’une forte capacité de production. De plus, les frais d’intervention de l’installateur risquent d’augmenter la facture.

Sachez cependant qu’il est possible d’alléger les dépenses. En effet, puisque la pompe à chaleur et ce, qu’elle soit aérothermique ou géothermique, est un chauffage vert; son installation fait donc partie des travaux éligibles par les diverses aides financières mises en place par le gouvernement. Le Crédit d’Impôt sur la transition énergétique reconduit jusqu’en 2018 compte parmi les financements les plus importants. Toutefois, il n’est plus accessible aux particuliers qui choisissent d’installer une PAC air/air. Il faut aussi parler des primes énergies financées par les énergéticiens. Elles vous permettent d’empocher quelques centaines d’euros. Il est important de préciser que le recours au service d’un installateur doté d’une certification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) est indispensable si on veut profiter de ces subventions.