La pompe à chaleur hybride est un système assez récent mais qui séduit déjà énormément de foyers français actuellement. Elle combine deux technologies efficaces pour permettre à tout un chacun de maximiser ses économies réalisées. Mais qu’est ce qu’une pompe à chaleur hybride ? Quels sont les avantages et les inconvénients de ce système mixte ?

Le principe de fonctionnement d’une pompe à chaleur hybride

La pompe à chaleur hybride se compose d’une pompe à chaleur air-eau et d’une chaudière à condensation. Elle affiche une puissance équivalente à près de 30 kW. Elle utilise le procédé de la connexion hydraulique pour transmettre les calories de l’air extérieur. Ce qui rend particulière la pompe à chaleur hybride, c’est qu’elle combine les avantages des deux types d’appareils qui la composent : utilisation d’une énergie renouvelable et un rendement important via la chaudière à condensation.

Les principaux avantages de la pompe à chaleur hybride

Outre la mixité des énergies et l’optimisation des rendements, l’association de chaudière à condensation et de la pompe à chaleur eau-air dans la pompe à chaleur hybride permet également de disposer d’autres avantages. En effet, cet appareil est doté d’une programmation intelligente, qui identifie automatiquement s’il faut user de l’un ou de l’autre de ces appareils. En fonction de la température extérieure et de la température souhaitée, la pompe à chaleur hybride permet de choisir la meilleure combinaison et définir le meilleur coefficient de performance à mettre en place.

Image

Les inconvénients de la pompe à chaleur hybride

C’est surtout au niveau de l’entretien que l’association de ces deux technologies pose quelques problèmes. La maintenance ainsi que le remplacement des pièces détachées restent également difficiles. Les coûts pour ces travaux d’entretien et de maintenance sont également beaucoup plus élevés que pour une PAC ordinaire. Et enfin, la pompe à chaleur hybride nécessite un bon choix d’emplacement dans la maison car elle est très bruyante.